2013-09-19
REVUE A MI-PARCOURS

Une mission de la Banque Mondiale, a séjourné à Brazzaville et Pointe-Noire du 1er au 15 juillet 2013 pour la revue à mi-parcours du Projet Eau, Electricité et Développement Urbain (PEEDU). Le but de la mission : examiner l’état d’avancement des différentes composantes du projet et la gestion financière du projet et élaborer la feuille de route pour une poursuite harmonieuse dudit Projet.

Audiences avec les autorités gouvernementales et municipales, visites des chantiers, entretiens avec les bénéficiaires institutionnels et les autres parties prenantes au projet ont meublé l’agenda de travail de la délégation de la Banque Mondiale dans les deux agglomérations.

A l’issue de cette mission,  il se dégage un sentiment général de satisfaction de tous les acteurs ayant concouru à la mise en œuvre de la première phase du PEEDU.

Les propos de M. Eustache Ouayoro, directeur des opérations pour la République du Congo et la République Démocratique du Congo, recueillis à la fin de la visite des chantiers de Pointe-Noire, l’étayent suffisamment : « je rends un vibrant hommage pour l’excellent travail qui se fait ici… ».

Le Maire de Pointe-Noire, M. Roland Bouiti-Viaudo, présentant ses vifs remerciements pour les investissements importants consentis dans sa commune a, dans la même foulée, dit que « les populations apprécient le travail qui se fait et qui changent la physionomie de leurs quartiers. Nous apprécions cette politique de modernisation des quartiers pauvres ». Et M. Roland Bouiti-Viaudo de poursuivre : « nous sommes convaincus que si nous pouvons encore mobiliser d’autres ressources pour poursuivre cette politique, les populations seront satisfaites pour leurs besoins quotidiens ».

Les populations bénéficiaires, les plus concernées, ne cachent pas non plus leur joie. Au ravin Joseph Ngaliema, au quartier Massina (Mfilou), Mme Bakana, une riveraine a confié à la presse : « grâce au PEEDU, ma maison a été sauvée de justesse. Je peux aujourd’hui dormir en paix, même pendant les grandes pluies sans peur d’être engloutie par les éboulements de terrain ». Ce sentiment est partagé par le chef de zone Marcel Moukoumbila, au quartier Kinsoundi, bénéficiaire du projet pavage de l’avenue Missamou qui souhaite que de tels projets se multiplient…pour le bien des populations.

Le Gouvernement est également satisfait du travail accompli. En conformité avec les conclusions des négociations de l’accord de financement du PEEDU, il réfléchit déjà sur le renforcement de cette démarche à résultats certains par la mise en place d’un PEEDU 2.

Le Ministre de l’équipement et des travaux publics, Emile Ouosso, l’a affirmé auprès de la délégation de la Banque Mondiale et  a souligné que « Les faits ont pris place et les paroles ne sont plus que référence. Les défis à relever étant toujours présents, le Congo se tourne déjà vers l’installation d’un PEEDU 2 avec le confinancement assuré de la Banque Mondiale».

Le Ministre de l’énergie et de l’hydraulique, Henri Ossebi, souligne avec force que « les actions complémentaires du PEEDU sont une base solide dans la réforme des secteurs de l’eau et de l’électricité. Le contrat de service avec VEOLIA Eau Compagnie Générale des Eaux, pour le redressement de la SNDE et le contrat avec EDF pour les mesures d’urgence de redressement de la SNE constituent des signaux irréversibles pour un nouveau Congo ».

Pour le Ministre de la construction de l’urbanisme et de l’habitat, Claude Alphonse Nsilou, « la maîtrise de la gestion urbaine est le seul moyen d’un développement serein de Brazzaville et Pointe-Noire ; points de départ d’ondes pour les autres entités urbaines du Congo ».  

En attendant, les populations bénéficiaires de toutes les infrastructures réhabilitées ou construites au titre du PEEDU disent «  bravo au Gouvernement et à la Banque Mondiale ! ».
2012-11-15
Ravine Joseph NGALIEMA : visite du vice-président de la Banque Mondiale

L’Association des Riverains de l’Erosion dotée d’un petit outillage d’entretien
Après le passage en août dernier de M. Bruce COLIN, directeur de la stratégie des opérations auprès du vice-président du département
Afrique de la Banque Mondiale, le vice-président de la Banque Mondiale, chargé des ressources humaines, M. Sean Thomas McGrath,
a visité à son tour le 8 octobre 2012, la ravine de l’école Joseph Ngaliema traitée par le Projet Eau, Electricité et Développement
Urbain (PEEDU) et située à Mfilou, dans le 7ème arrondissement.

2012-06-01
Des infrastructures socio-sanitaires et d’assainissement remises aux bénéficiaires

Les activités inscrites au titre de la première phase du Projet Eau, Electricité et Développement Urbain (PEEDU) viennent de s’achever. C’est dans ce cadre que les infrastructures de base construites ou réhabilitées à Brazzaville et à Pointe-Noire par le PEEDU ont été officiellement remises aux bénéficiaires, par le Ministre d’Etat, coordonnateur du pôle économique, Ministre de l’économie, du plan, de l’aménagement du territoire et de l’intégration, en présence de la représentante de la Banque Mondiale au Congo, Mme Sylvie DOSSOU KOUAME. C’était le 2 juin dernier à Pointe-Noire et le 6 juin 2012 à Brazzaville.


2012-05-01
Travaux de protection et de préservation des érosions dans l’arrondissement 7 Mfilou

"Grâce aux travaux du PEEDU, ma maison a été sauvée" 
Dans le cadre de la politique d’amélioration des conditions de vie des populations et de réduction de la pauvreté urbaine, le gouvernement de la République du Congo et la Banque Mondiale, à travers le Projet Eau, Electricité et Développement Urbain (PEEDU), ont engagé des travaux de protection et de préservation du site en proie à l’érosion de l’école primaire Joseph NGALIEMA.